CHRETIENS, RESTONS CONNECTES ! 5

lundi 30 mars 2020
par  Père Bernard Quintard

Déjà s’annonce la fin de ce carême 2020.

Nous nous souviendrons de ce carême 2020… ? Aura-t-il été, plus que les années passées, marqué par une réflexion plus approfondie de ce qui constitue notre condition chrétienne ? Les différences de rythme de vie et d’environnement relationnel, qui nous ont été imposées par la pandémie, les avons-nous utilisées pour renforcer les piliers du carême chrétien : le jeûne, le partage, et la prière ?

Comment avons-nous, depuis l’entrée en carême (le 26 février), travaillé à construire notre connexion aux autres ? Que ce soit par la modification temporaire de la géométrie familiale, pour beaucoup, ou par le renoncement non choisi à certaines routines du calendrier familial, associatif, professionnel, culturel, quelle aura été la manière dont j’ai soigné la qualité des relations, pour ce qui dépendait de moi ? Comment aurons-nous jeûné de tant d’habitudes qui organisaient nos propres vies ? Jeûner, faire l’expérience d’un manque, pour prendre ensuite une décision, tout en renouvelant la liberté de choisir. Avons-nous tenté de jeûner un tant soit peu, suffisamment pour prendre la mesure des inégalités énormes qui subsistent entre nous, frères et sœurs d’une même famille ? Histoire aussi d’entendre tant et tant d’appels restés jusqu’ici souvent sans réponse ?

Ce carême qui se termine samedi, a-t-il ravivé en moi, et entre nous, l’importance et le sens si chrétien et si profondément humain du partage ? Ses formes sont multiples. L’actualité inattendue qui nous environne encore et nous « maintient sur la même barque et au milieu de la même tempête », en a révélé des manifestations et des visages multiples : partage des compétences, partage des générosités, partage des initiatives et des créativités, partage des préoccupations, partage des fatigues, partage d’argent… Serons-nous amenés à partager plus tard d’autres efforts communs, pour de futures conversions ? Conversions de points de vue, conversions de pratiques, conversions de sens, et conversion tout court ! Partager : pour un chrétien cela revient à s’inscrire dans une démarche vitale, logique, cohérente, démarche qui prend sa source dans le cœur même de Dieu …

Tout cela peut nous ouvrir à de nouvelles dispositions pour ce que nous appelons la prière. Et peut-être pour en découvrir des aspects et des dimensions nouvelles. La prière en effet, personnelle, ou au sein de cette « Eglise domestique » qu’est une famille, ou encore en groupes et fraternités, et, dès que possible, de nouveau en communautés convoquées, et en assemblées (…), toute prière ne fait qu’ancrer au plus profond de nous-mêmes le refus de tout isolement. Elle nous invite à regarder du côté de Dieu, pour y trouver une bonté et une miséricorde qui ne faiblissent jamais. Et donc, autant de raisons de rendre grâces ! Sachons dire merci. Dans la prière, Dieu nous rend même capables de nous porter les uns les autres, et suscite en nous la capacité de gestes, de démarches, de solidarités, de motivations, renouvelés : bien pâles reflets cependant de cet Amour infini qui en Lui ne s’épuise jamais.

Dimanche prochain, même confinés là où nous sommes actuellement, nous nous laisserons rassembler par Le Christ, qui tout au long de la Semaine Sainte, nous dévoilera toute l’étendue de sa Passion…

P. Bernard Quintard


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour novembre 2020

L’intelligence artificielle :

« Prions pour que les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle soient toujours au service de l’être humain. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré au presbytère :
lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 10h à 12h.
mardi de 16h à 18h.

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur