Métamorphoses

jeudi 30 avril 2020
par  BWD

Vieillir, mourir,
les mots qui fâchent,
les maux qui tuent !

Alors, pour ne plus les entendre, pour ne plus les penser, ne plus les voir même, nous vivons en excès, nous nous agitons beaucoup. Nous courons en tous sens, sans prendre soin des autres et nous amassons pour nous rassurer.

Accepter de vieillir, reconnaitre que la mort est l’inévitable fin de notre histoire humaine,
et la préparer sereinement, voilà notre unique chance de ne pas désespérer et de vivre pleinement chacun de nos instants.

La vie est une métamorphose, on le sait !
du nourrisson au vieillard, où est la vérité de nous-même ?
où est notre bébé dans cet adulte barbu et père de famille ?
qu’est devenu l’enfant rieur et insouciant dans cet homme ravagé par la souffrance ?
qu’as-tu fait de la lumière de ton regard, toi que l’alcool a soumis à sa loi ?
La vie est métamorphose.
Si je ne vois, dans ma brève histoire, qu’une histoire parmi tant d’autres, si je pense ma vieillesse comme une marche trébuchante, plus ou moins résignée, vers un tomb}eau froid qui ne réjouira que les vers, alors oui ! c’est la désespérance !

La vie est métamorphose, il ne faut pas la condamner au tombeau, il faut regarder plus loin, c’est le message du Ressuscité !
Si Dieu, qui est amour, donne la vie, ce n’est pas pour aller vers la mort !
Si Dieu, qui est éternité, donne la vie, ce ne peut être pour habiter un tombeau !
Tous les croyants le savent, le vrai bonheur est au-delà…

La mort est métamorphose…
Comme une chrysalide devenue trop petite, se fissure, s’éclate, et se fige, abandonnée sur une pierre pour finir en poussière, de même notre corps, que l’âge défigure, finira sous une pierre, et deviendra poussière pour laisser s’envoler cette flamme légère qui habitait en lui.
Cette flamme, que certains appelle l’âme, c’est-à-dire le principe, le fondement, l’essentiel,
Elle est cette parcelle d’éternité qui demeure cachée en nous et que va libérer la mort pour lui laisser vivre son éternité ! La mort est métamorphose…
Passer cette porte redoutée, difficile, douloureuse, est la seule obligation de notre vie humaine ! La passer comme en métamorphose et croire en cette autre Vie promise, c’est un acte de foi pour nous, croyants.
La mort et la résurrection de Jésus nous ont ouvert la porte de l’Eternel… n’ayons pas peur !
Jésus nous dit « Moi, je suis la porte », aller vers la mort c’est aller vers Lui, mais il faut passer par la croix, comme lui… car il a dit aussi « Je suis le chemin » et ce chemin mène à la Vie, et à la Vie en abondance !

Alléluia !

BWD


Quelques repères

Dimanche des familles


Intentions de prière du pape François pour septembre 2022

Pour l’abolition de la peine de mort :

« Prions pour que la peine de mort, qui porte atteinte à l’inviolabilité et à la dignité de la personne, soit abolie dans la législation de tous les pays du monde. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Maison paroissiale Saint-Jean XXIII
15, rue du Prêche,
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré à la maison paroissiale :
  • lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
  • lundi, jeudi de 14h à 16h et le mardi de 16h à 18h.

Horaire des messes : Eté

A partir du 1er mai
Samedi
Notre-Dame 18 h
Creissels 18 h, le 4° samedi du mois alternativement
St Georges
Dimanche
Clarisses 9 h
Sacré-Cœur 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur