PÂQUES et la Vie nouvelle 4

jeudi 30 avril 2020
par  Père Bernard Quintard

Pour l’avenir du monde et de l’Église, vivre notre vocation.

En ce 4e dimanche de Pâques, nous sommes invités à prier pour que notre foi grandisse, de sorte que les demandes que nous faisons au Père « pour un monde nouveau » et pour une Eglise vivante et rajeunie par de « nouvelles et nombreuses vocations », se réalisent. Il y a un lien très fort entre ces deux pôles d’une même demande. L’Evangile nous demande d’être cohérents : suivre le Christ implique d’accepter une certaine manière d’être acteurs, et d’être témoins, dans le monde.

Nous disons tous (ou presque tous) vouloir une vie et un monde différents. Si c’est le cas, il nous appartient à nous, les chrétiens, de vérifier si nous acceptons le critère indiqué par Jésus à ceux qui lui demandaient : « que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Sa réponse : « L’oeuvre que Dieu attend de vous, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »(Jn 6,28-29). Voilà notre première vocation. Croire « en Lui ». Et donc cesser de croire en ce qui n’est pas Lui, même si parfois cela semble proche, et souvent plus séduisant ou plus exaltant. La foi, mélangée à d’autres options, partagée avec d’autres « dieux » ou idoles, engendre seulement de la confusion, mais pas de changement, et ne peut plus agir comme source d’espérance, pour qui que ce soit. En deux mots : ou bien la lumière éclaire, ou bien elle cesse d’être lumière, tout simplement.

Alors, prions pour que Dieu nous donne des vocations, tout en nous efforçant de remettre sans cesse au point la nôtre, qui s’appuiera toujours, quel que soit notre état de vie, sur cette vocation à croire commune à tous les baptisés : croire en celui que Dieu a envoyé, et Le croire Lui, plutôt que n’importe qui d’autre. Cette option, ou ce choix de croire, n’exige de notre part aucune violence. Mais elle exige que nous tenions bon dans la foi « en celui que Dieu a envoyé ». C’est lui, notre porte, pour entrer et sortir, dans cet aller et venir permanent entre nos vies quotidiennes et notre foi, sans les séparer ou les isoler l’une de l’autre. Tentation bien connue de toute vie chrétienne...

Et sinon, notre monde continuera sa course effrénée, d’une crise à l’autre, sans Dieu, et sans chrétiens témoins de cette espérance dont il a pourtant tant besoin…, avec des usurpateurs et des voleurs de la confiance des peuples, qui n’hésitent pas, eux, à parler au nom de Dieu : « mais ils sont entrés dans l’enclos des brebis non par la porte, mais en escaladant par un autre endroit.(…) ils sont des voleurs et des bandits ». (Jn 10, 1- 10)

Si nous ne préférons pas le Christ à tous les autres guides, pasteurs ou bergers – forts nombreux sur la place ! - notre foi n’est plus crédible, y compris, peu à peu, de nous-mêmes ! Alors prier pour les vocations, pour toutes les vocations et y compris celles qui engagent toute une vie, même dans ce contexte, reste plus nécessaire que jamais, bien sûr. Mais cette prière exige que nous cultivions avec le plus grand soin chacune de nos vocations de baptisés, et ensemble, la vocation de toute l’Église. Sans son soutien et son accompagnement, beaucoup de vocations tournent court, ou tournent mal.

Donc en ce dimanche du Bon Pasteur, je ne peux que me demander : qui est mon guide ? En qui est-ce que je crois vraiment ? Qu’est-ce qui reste flou dans mes choix ? En quoi ai-je besoin d’être rassuré en entendant la voix de Celui qui me connaît ? Que m’invite-t-il à reconsidérer dans ma manière d’être et mes choix pour réussir ma vie et ma vocation ? Et en ce jour, je peux offrir cette méditation comme prière personnelle pour les vocations.

Bernard Quintard


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour setembre 2020

JPEG - 60.9 ko

Respect des ressources de la planète :

« Prions pour que les ressources de la planète ne soient pas pillées, mais soient partagées de manière équitable et respectueuse. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré au presbytère :
lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 10h à 12h.
mardi de 16h à 18h.

Horaire des messes : Eté

A partir du 1er mai
Samedi
Notre-Dame 18 h
Creissels 18 h, le 4° samedi du mois alternativement
St Georges
Dimanche
Clarisses l’accès à La Chapelle est soumis à des restrictions. 9 h
Sacré-Cœur 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses l’accès à La Chapelle est soumis à des restrictions.
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences et messes en semaine
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur