On ne touche pas impunément au droit de filiation !

mercredi 22 juillet 2020
par  Alain Desmarest

Le projet de révision des lois de bioéthique, actuellement examiné par la commission spéciale de l’Assemblée nationale, doit revenir en séance à l’Assemblée à partir de lundi 27 juillet. Il vise à élargir l’accès aux technologies déjà disponibles en matière de procréation :accès à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et les femmes non mariées, autoconservation des gamètes pour les femmes comme pour les hommes.

Ces évolutions qui prétendent répondre à des « attentes sociétales fortes » soulèvent des interrogations et problèmes insolubles et inquiétants :

  • La prévalence du « projet parental » sur les droits fondamentaux de l’enfant est une injustice. Le droit de la filiation est inaliénable et doit le rester. Or, le projet de loi prive certains enfants d’avoir un père et une ascendance paternelle. Ce droit est majeur : par sa filiation, chacun entre dans l’histoire humaine.
  • Une discrimination s’instaure entre les enfants, dès leur conception pour satisfaire la volonté idéologique d’une prétendue égalité entre toutes les femmes quelle que soit leur situation vis-à-vis de l’accès à la PMA.
  • Pourquoi congeler des embryons humains alors que l’autoconservation des gamètes est possible grâce aux techniques biomédicales disponibles ?
  • Pourquoi, en cas de PMA, élargir et systématiser le diagnostic pré-implantatoire des aneuploïdies (anomalies chromosomiques) et glisser subrepticement vers l’eugénisme en éliminant toute forme de handicap ?

« Le pouvoir conféré par les techniques biomédicales doit être régulé par l’éthique, c’est-à-dire un respect inconditionnel de l’être humain, par la gratuité avec laquelle chacun est accueilli tel qu’il est et par une fraternité qui donne les moyens d’accompagner les souffrances ».

Interview parue dans le journal La Croix daté du 20 juillet 2020


Vous pouvez également écouter la conférence de Mgr Pierre d’Ornellas donnée le 20 juillet 2020


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour janvier 2023

Pour les paroisses :

« Prions pour que, en vivant une vraie communion, les paroisses soient de plus en plus des communautés de foi, de fraternité et d’accueil envers les plus démunis. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Maison paroissiale Saint-Jean XXIII
15, rue du Prêche,
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré à la maison paroissiale :
  • lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
  • lundi, jeudi de 14h à 16h.

Horaire des messes : hiver

A partir du 31 octobre 2022
Samedi
St Martin 17h30
Creissels 17h30 h, le 4° samedi
du mois alternativement
St Georges
Dimanche
Clarisses 9h00
St François 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur