Nant

vendredi 20 novembre 2020

« Avec » les Ehpad « Sainte-Marie » et « Des deux Vallées », Nant accueille plus de 150 résidents. Très âgés, ils ont quitté leur maison, leurs habitudes, leurs amis, leurs voisins et parfois la proximité de leur famille.
C’est une vraie rupture, douloureuse voire traumatisante. À cela s’ajoute l’appréhension d’une vie en communauté. L’intégration des nouveaux résidents est déterminante.
À Sainte-­Marie, cette mission incombe en partie à Huguette Milhau.
Relais Mag l’a rencontrée.

Quelle est votre fonction à Sainte-Marie ?

C’est apporter de la vie en animant des ateliers (travail de mémoire, activités physiques, créativité, etc.), mais aussi aider le résident à s’intégrer tout en conservant sa propre identité en participant aux activités de son choix.

Avez-vous suivi des formations ?

Oui, notamment la formation sur « l’humanitude » selon la méthode de soins de Gineste et Mariscotti qui repose sur quatre principes de bien traitance le regard, qui doit être tendre, la parole, indispensable même si le résident ne peut répondre, le toucher, « confirmation de notre présence au monde », et la verticalité, en évitant la grabatisation. Être attentif à son interlocuteur et veiller à son bien-être Par exemple, si une personne n’aime pas être réveillée tôt le matin pour le petit déjeuner, il faut l’accepter. Ce n’est pas une perte de remps car, si le résident se sent bien, la journée se passe bien.

Comment est née votre vocation d’animatrice ?

Très jeune, avec mes parents, j’ai visité des personnes en Ehpad. Adulte. J’ai conservé ce contact des personnes âgées. C’est peut-être pour cela que je suis devenue animatrice.

Comment organisez-vous votre travail ?

Il n’y a pas de place à l’improvisation. Il faut anticiper programmer les activités
sur la semaine, faire le bilan des activités passées. Mais aussi prendre en compte les résidents individuellement en les visitant régulièrement, car tous ne participent pas aux activités.

Les activités créent-elles du lien entre les résidents ?

Oui, c’est pourquoi l’accueil d’un nouveau résident nécessite un soin particulier. L’accueil est personnalisé : cadeau de bienvenue, visite de l’établissement, présentation du nouvel arrivant aux autres pensionnaires lors d’un apéritif de bienvenue.

Quand vous arrivez le matin, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je dois parfois me faire violence. Le souci que la journée se passe bien est là. Je n’ai pas vu
untel depuis trois jours, unetelle n’est pas bien, pourquoi ? Aux premiers contacts l’appréhension s’efface et j’ai la force, l’envie d’avancer.

Et à la fin de la journée ?

J’ai un sentiment d’utilité. J’ai la foi ; à travers mes résidents, je vois le visage du Christ. Cet
amour que je peux donner me remplit d’espérance. Nombre de résidents sont dépendants
ne pas l’oublier, être disponible pour garder leur confiance en rendant de petits services. De
belles animations sans la relation à l’autre ne répondent pas seules aux attentes profondes.

Propos recueillis par J.-P. M. 


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour novembre 2020

L’intelligence artificielle :

« Prions pour que les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle soient toujours au service de l’être humain. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré au presbytère :
lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 10h à 12h.
mardi de 16h à 18h.

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur