L’ÉPREUVE DE VÉRITÉ POUR UNE « MAISON SÛRE »

Par le père Daniel Boby, administrateur diocésain
mercredi 6 octobre 2021
par  Père Daniel Boby, administrateur diocésain

Les chiffres font froid dans le dos ! Honte et écœurement ! Consternation et sidération devant l’ampleur du nombre de personnes abusées… Impensable et inimaginable… dégoût et détresse…

La CIASE estime à plus de 216.000 personnes victimes en 70 ans de prêtres, religieux, religieuses. Selon le sondage commandité par la CIASE auprès de 28 000 personnes, dans l’environnement de l’Eglise au sens large, clercs et laïcs en mission d’Eglise, ce ne sont pas moins de 330.000 personnes qui auraient été abusées. Jean-Marc Sauvé, président de la CIASE, vient d’annoncer qu’il y aurait entre 2.900 et 3.200 prêtres ou religieux pédocriminels dans l’Église depuis 70 ans. Ce qui représente un pourcentage de quelque 3 % des 115.000 prêtres de la période écoulée entre 1950-2020 étudiée par la CIASE. C’est un scandale pour l’Eglise et pour l’humanité…

Les faits sont là indéniables… Longtemps, on n’a pas voulu voir et écouter. Nous avons été sourds et aveugles… Les personnes victimes n’ont pas été écoutées, entendues, ni par leur famille, l’Église, les autorités compétentes. Devant l’ampleur des faits, la tentation du déni, de la fuite, du découragement, de la désespérance est forte…

Notre première pensée s’adresse aux personnes victimes. Il est important et urgent de les écouter, de prendre en considération leur souffrance… Toutes ces vies abîmées, détruites ! Toute l’Eglise, leur doit l’assurance de notre soutien, de notre compassion, de notre prière et s’il l’accepte aussi de notre pardon et de notre accompagnement pour une vraie reconstruction…

Ensuite, se poser les vraies questions, objectivement, comment en est-on arrivé là ? Que s’est-il passé ? Comment expliquer ce caractère « systémique » selon les propos de Mr Sauvé ? Le Pape François a dénoncé depuis 2018, dans sa fameuse « Lettre au Peuple de Dieu », le fléau du cléricalisme… Il appelle à une vraie transformation de l’Eglise, de nous tous, pour rendre notre « Maison sûre »… et donc passer par l’épreuve de vérité, pour lutter contre toutes ces formes de déviance, et tout faire pour que tout abus de conscience, de pouvoir et sexuel soient proscrits dans l’Eglise. Il est urgent d’instaurer une juste relation fraternelle, une juste posture pastorale et synodale. L’antidote prôné par l’Eglise en ce XXIe siècle face à ce fléau, c’est justement la synodalité… un changement dans la manière de vivre l’autorité comme un service…

Cela nécessite des mesures concrètes… des recommandations sont faites… Elles seront étudiées lors de l’Assemblée Plénière des évêques de France en novembre. La CEF depuis les années 2000 a pris des mesures. Les dernières datent de mars dernier…

Les évêques ont commencé ce travail, avec notamment la création d’un tribunal pénal canonique national en ce qui concerne l’assistance aux personnes victimes, à la fois pour assurer et faciliter le recueil de leur parole et leur écoute, la décision de constituer un fond de dotation pour contribuer financièrement à leur reconstruction ; la mise en place de mesures de prévention : cellules d’écoute, y compris nationale, formation des prêtres et des séminaristes, création d’un conseil et d’un service national dédié à la protection des mineurs, une journée mémorielle de prière pour les personnes victimes, un lieu mémoriel, l’accompagnement aussi des abuseurs, etc…

Une journée de sensibilisation, d’information et d’action a eu lieu dans le diocèse de Rodez en mars 2019… A renouveler… Trouver des lieux et des espaces de parole sera nécessaire et vital… pour construire un avenir sûr… et pour que la dignité des plus fragiles soient reconnus et assurés…

Enfin, je pense aux Laïcs, religieux (ses), consacrés, diacres, prêtres qui sont bouleversés par ces faits… Impactés eux aussi par l’ampleur de ces chiffres… et la réalité qu’ils représentent. La suspicion pèse sur nous, parfois… L’épreuve de vérité nous en libérera… « La vérité vous rendra libres » Jn 8,32 et aussi Jn 3, 21 : « Celui qui fait la vérité vient à la lumière » !

Père Daniel Boby, administrateur diocésain

Rodez, le 5 octobre 2021


Navigation

Articles de la rubrique

Quelques repères

Viaduc N°16 : Juin. 2021

Le numéro de Viaduc
du mois de juin 2021
est disponible, au fond des églises. Vous pouvez le lire
ou le télécharger ici

Journée Diocésaine de la Jeunesse


Intentions de prière du pape François pour octobre 2021

Être des disciples missionnaires :

« Prions pour chaque baptisé soit impliqué dans l’évangélisation, disponible pour la mission, à travers un témoignage de vie ayant le goût de l’Évangile. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré au presbytère :
lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 10h à 12h.
mardi de 16h à 18h.

Horaire des messes : Eté

A partir du 1er mai
Samedi
Notre-Dame 18 h
Creissels 18 h, le 4° samedi du mois alternativement
St Georges
Dimanche
Clarisses 9 h
Sacré-Cœur 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences et messes en semaine
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur