Dimanche de LAETARE.

jeudi 24 mars 2022
par  Yannick Levauffre

Dimanche de LAETARE.
« Réjouis-toi, Jérusalem ; vous tous qui l’aimez, rassemblez-vous. Jubilez de sa joie, vous qui étiez dans la tristesse ; alors vous exulterez, vous serez rassasiés de consolation. » d’après Is 66,10-11


Ces mots de l’antienne d’ouverture de notre messe donnent son appellation au 4e dimanche de Carême, dit « Laetare ». C’est donc un jour de joie.

En ces temps où le monde continue de faire face à une pandémie dont nous avons beaucoup de peine à voir l’issue et où de nombreux conflits détruisent notre monde il peut sembler paradoxal, voire inapproprié, que la liturgie nous appelle à la joie. Mais de quelle joie parle-t-on ? Il ne s’agit pas du sentiment qui nous anime quand tout va bien dans notre existence. Non, la joie dont il est question ici nous vient du Seigneur lui-même. C’est la certitude que, quoi qu’il arrive, la Providence divine ne nous abandonne pas. C’est l’assurance que la Miséricorde de Dieu est plus grande que nos fautes. C’est la ferme espérance que le Seigneur vient nous sauver et que notre vie est entre ses mains.

Nous voici déjà arrivés à la mi-carême. La liturgie nous invite à nous réjouir pleinement et abondamment, à « exulter » de joie même si nous sommes encore, pour quelques temps, avec Jésus au désert.

Ce temps de pénitence ne durera pas. Tout comme les Hébreux qui dans le livre de Josué arrive en terre promise et après le temps des pérégrinations des larmes célèbrent la Pâque le quatorzième jour du mois. Dieu annonce déjà le retour de la joie et des chants d’allégresse.

Il est le « Dieu riche en miséricorde » de la seconde lecture lorsque St Paul s’adresse aux Corinthiens désireux de ’montrer, au long des âges futurs, la richesse surabondante de sa grâce par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus’.

Un temps de pénitence de courte durée nous est offert comme un cadeau, un temps pour revenir vers le cœur du Père, un temps d’introspection pour scruter au plus profond de nous mêmes et y débusquer les nombreuses tentations que l’ennemi y a semées.

Viens maintenant le temps du pardon, le temps de la réconciliation... La croix déjà se dresse sur le monde et Dieu, notre Dieu, fait surabonder Sa Grâce là où le péché a abondé.

Au-delà de toutes les bonnes ou moins bonnes raisons d’être inquiets, tristes ou même en colère, demandons au Seigneur la grâce de nous convertir à la Joie. Non une joie excitée et bruyante, mais la joie de ceux qui savent, en dépit de tout, que le Royaume de Dieu est là et que le Christ ouvre à tout homme les portes du Salut.

Que la Lumière du matin de Pâques soit déjà dans nos cœurs et dans nos âmes.

Yannick LEVAUFRE


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour janvier 2023

Pour les éducateurs :

« Prions pour que les éducateurs soient des témoins crédibles, en enseignant la fraternité plutôt que la compétition et en aidant tout particulièrement les jeunes les plus vulnérables. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Maison paroissiale Saint-Jean XXIII
15, rue du Prêche,
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré à la maison paroissiale :
  • lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h
  • lundi, jeudi de 14h à 16h.

Horaire des messes : hiver

A partir du 31 octobre 2022
Samedi
St Martin 17h30
Creissels 17h30 h, le 4° samedi
du mois alternativement
St Georges
Dimanche
Clarisses 9h00
St François 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur