Prier pour les vocations !

samedi 25 avril 2015
par  P. Jean-Claude Lazuech

A quelques jours de notre entrée en synode diocésain, qui s’ouvrira à Ceignac, le dimanche de Pentecôte 24 mai, la prière pour les vocations devient essentielle, lancinante, tant notre Diocèse traverse depuis plus de 50 ans, une dramatique disette en vocations sacerdotales et religieuses.

Lorsque Jésus parcours les villes et les villages de Palestine, il voit les foules harassées et prostrées comme des brebis sans berger. On s’attend qu’il dise à ses disciples : « partez, annoncez à ces foules le Royaume et redonnez-leur l’espérance ». C’est bien ce qu’il demande aux apôtres et aux soixante douze disciples qu’il envoie en mission. Mais il leur demande d’abord de prier et il fixe à cette prière une intention précise : « priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson ».

Obéissant à cette recommandation du Seigneur, en cette année de la vie consacrée voulue par le pape François, il nous faut retrouver la puissance de cette intercession. Ce n’est pas seulement réciter quelques « ave » à la fin d’une célébration. C’est en comprendre son sens profond et vrai.

Adresser à Dieu une demande, c’est prendre conscience d’un manque et désirer que ce manque soit comblé. Prier pour les vocations, c’est donc sortir de l’indifférence à l’égard de la situation présente, et avoir pitié des foules harassées et prostrées comme des brebis sans berger. La pitié n’est pas un simple sentiment de commisération. Adresser à Dieu une demande, c’est confesser notre pauvreté et reconnaître que le moyen de s’en sortir ne réside pas seulement dans des analyses de la situation et ses causes (elles sont nécessaire), mais dans notre conversion qui consiste à sortir de notre indifférence et à creuser en nous le désir d’avoir des prêtres, des religieux et religieuses. La prière pour les vocations doit être l’expression d’un désir réel et profond. Pour une part, l’efficacité de notre prière de demande est à la mesure de notre désir ! Il ne suffit donc pas de réciter des prières. Il nous faut crier à genoux notre pauvreté, confiant que Dieu répondra d’une manière ou d’une autre à notre demande.

La prière pour les vocations doit nous conduire à des engagements précis. Il peut arriver que nous fassions une utilisation frauduleuse de la prière de demande. On peut par exemple, prier pour le pauvre, qu’on n’a pas le courage d’accueillir et d’aider. On peut ainsi, dans la prière, se rassurer à bon compte. L’authentique prière de demande doit exprimer notre volonté de participer à la réalisation de ce que nous demandons. Si la prière pour les vocations est vraiment un appel qui jaillit du cœur, elle nous invite à transmettre l’appel de Dieu. C’est Dieu qui appelle. Mais cet appel n’atteint un jeune que s’il est formulé par un frère chrétien : parents, prêtres, catéchistes, éducateurs, religieuses… Avons-nous assez d’audace pour transmettre l’appel qui vient de Dieu ? Les vocations s’éveillent quand les chrétiens manifestent leur faim de Dieu et quand ils participent activement à la croissance de l’Eglise. Si notre indifférence est telle que nous paraissons ne plus avoir besoin de prêtres sinon pour présider des cérémonies religieuses… On comprend que les jeunes n’aient pas tellement l’envie de s’engager. Un chrétien n’engage toute son existence dans le ministère de prêtre que s’il est attendu et désiré. Il ne s’engage que s’il sait qu’il sera accueilli par des baptisés qui comptent sur lui et sur les quels il peut compter.

Chers amis, redécouvrons surtout à quel engagement personnel et communautaire nous appelle cette prière.

P. Jean-Claude LAZUECH.


Quelques repères

Accueil-café

Tous les mardis,

Le presbytère saint-
martin vous ouvre ses
portes entre 8 h et 12 h 00.
Le Père Christophe sera là
pour vous accueillir et
dialoguer avec vous en
prenant le café (ou le thé !).


Intentions de prière du pape François pour mars 2021

Le sacrement de la réconciliation :

« Prions pour vivre le sacrement de la réconciliation avec une profondeur renouvelée, afin de goûter l’infinie miséricorde de Dieu. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré au presbytère :
lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 10h à 12h.
mardi de 16h à 18h.

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur